top of page
Rechercher

Les soft-skills

Dernière mise à jour : 22 sept. 2022

62 % des dirigeants interrogés considèrent les soft-skills comme déterminants dans le recrutement, d'après une enquête menée par Cadremploi.


Que pensez-vous de ces chiffres ?


Les recruteurs recherchent effectivement des compétences allant au-delà du savoir-faire technique et des compétences liées au métier en lui-même. L’intégration du nouveau salarié dans son environnement professionnel requiert aussi des compétences transverses et un savoir-être qui facilitera cela.

Les Soft-skills qu’est-ce que c’est ? Est-ce que ça s’apprend ?


Avoir une bonne capacité d’écoute, être empathique, savoir gérer son temps, résoudre des conflits, travailler en équipe… ce sont toutes ces compétences qui ne relèvent pas des compétences techniques nécessaires à l’activité professionnelle. Les soft-skills viennent compléter les « hard skills ». Elles sont difficilement mesurables et pourtant si indispensables.
L’apprentissage des soft-skills diffère de celui des hard-skills. Certains diront que les soft-skills sont plus ou moins innées chez les uns, d’autres diront que ça s’apprend. Un soft-skill est plus long à acquérir et c’est davantage un savoir-être en décalage avec les attentes de l’entreprise (et/ou de ses collaborateurs et/ou clients) qui source d’incompréhensions voire de conflits, qu’un décalage de hard skills apprenables.
Je dirais que, cela ne s’apprend et ne s’appréhende pas de la même manière que hard skills. On peut les détecter puis les développer.

Un exemple de combinaison réussie ?

Un commercial efficace connaît parfaitement ses produits, il maîtrise les techniques de vente, il sait les vendre, s’il est technico-commercial, il maîtrise en plus la technicité de ses produits. Une écoute active développée lui permet d’optimiser sa compréhension des problématiques de son client, pour lui faire les offres les mieux adaptées à son besoin, donc d’être plus pertinent dans ses ventes et de générer davantage de chiffre.

Comment le bilan de compétences contribue-t-il à connaître et développer ses compétences ?

Le bilan de compétences propose un « état des lieux » des deux typologies de compétences. Ce sont les combinatoires et le développement de ces compétences qui ouvriront vers de nouvelles pistes, voix et vocations professionnelles.


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Коментари


bottom of page